Accueil : Le développement durable : Santé :

16 février 2005 | Imprimer cette page

La fin des cliniques sauvages au TOGO

par Kouma Laurent Dekalikan

La ministre togolaise de la santé Suzanne Aho a invité samedi, les responsables des centres santé privés à une collaboration en vue de lutter contre l’ouverture des cliniques "sauvages", a-t-on appris de source officielle.

Plusieurs responsables de cliniques et cabinets médicaux, ainsi que les représentants des associations des professionnels de la santé ont assisté une séance de travail et d’information initiée par Mme Aho.

La ministre a, au cours de cette réunion fait l’état des lieux et invité les responsables de ces centres de santé à respecter les textes régissant la profession.

"Nous devons compter sur vous pour mettre de l’ordre dans le secteur privé, parce que quelque part nous avons de faux médecins, des cliniques qui ne répondent pas du tout aux normes et cela entache la profession", a souligné Mme Aho.

Mme Aho a entamé depuis quelques mois, une lutte contre ces cliniques illégalement installées, suite à des contrôles inopinés effectués sur le terrain.

Au moins 600 cliniques et cabinets médicaux exercent dans l’illégalité sur l’ensemble du territoire national, selon les estimations du ministère de la santé.