Accueil : Espace formation : Formations gratuites : Droit :

19 décembre 2004 | Imprimer cette page

SMS : LE MARIAGE DU PLAIDOYER ET LA TECHNOLOGIE AU SERVICE DES DROITS DES FEMMES

par Kouma Laurent Dekalikan

Dans le cadre d’un programme novateur combinant les nouvelles technologies et la lutte pour les droits des femmes, les utilisateurs de téléphones portables pourront désormais envoyer des SMS (service de messages
courts) afin de signer une pétition en ligne, invitant les gouvernements africains à ratifier le Protocole de l’UA sur les droits des femmes en Afrique. Une coalition de groupes de défense des droits humains, emmenée par Equality Now et FEMMET, organisations de défense des droits des femmes, Oxfam, CREDO (Centre pour la recherche, l’éducation et le développement de la liberté d’expression et des droits associés) et Fahamu, a mis sur pied une campagne visant à promouvoir la ratification et la popularisation du Protocole, laquelle comporte une pétition à l’intention des dirigeants africains.
« A notre connaissance, c’est la première fois que les technologies SMS seront utilisées à très grande échelle sur le continent africain, afin de venir en aide aux droits humains » explique Firoze Manji, directeur de Fahamu. Et d’ajouter : « Le système permet aux personnes bénéficiant d’un accès Internet faible ou inexistant de signer la pétition en ligne. L’avantage de cette solution est que la téléphonie mobile compte environ huit fois plus d’utilisateurs que le courrier électronique en Afrique ».
Les personnes qui souhaitent apporter leur soutien au Protocole sur les droits des femmes en Afrique, peuvent envoyer un SMS au numéro +27 832 933934 , en inscrivant le mot « pétition », ainsi que leurs nom et prénom dans le texte du message. Il leur en coûtera la somme fixée par leur opérateur habituel pour envoyer un SMS au niveau international.
La pétition en ligne peut être signée à l’adresse suivante : http://www.pambazuka.org/petition
(source Dimitra Bulletin n°10 oct 2004)