Accueil : Centre de ressources : Veille technologique : La proprieté intellectuelle :

2 octobre 2004 | Imprimer cette page

L’infogérance

par Mouboyo Ulrich De Dieu

Le marché de l’infogérance ne cesse de progresser en Occident avec un « taux de croissance à deux chiffres (+12%) »( http://www.fmi.fr/pages/presentation_metier.htm). « La croissance de ce marché est essentiellement due à la prise de conscience des coûts indirects générés par le système d’informations (le TCO ou « coût total de possession », qui devient une notion primordiale dans la gestion du parc micro). » (http://www.fmi.fr/pages/presentation_metier.htm ).

En anglais facilities management ou outsourcing, l’ infogérance désigne la prise en charge intégrale par un tiers de la gestion et de la supervision technique des équipements informatiques : matériel, logiciels, système d’exploitation, bases de données…C’ est un contrat par lequel une entreprise confie à un tiers (le prestataire) la gestion et l’ exploitation de l’ infrastructure technique de tout ou partie de son système d’ information. C’ est l’ externalisation d’une partie ou partie de la gestion du système d’information à un prestataire informatique tiers. C’ est « l’ensemble des opérations qui consistent à déléguer tout ou partie de la fonction informatique de l’entreprise à des prestataires externes spécialisés (SSII ou SMI). Ces prestataires assurent alors la pérennité de l’activité informatique, la maintenance du parc ainsi que la mise à niveau des programmes durant une période définie par contrat. Les prestations d’infogérance varient en fonction de la taille du parc informatique et de la prestation souhaitée. Nous pouvons toutefois distinguer 4 grands types d’infogérance. » (http://www.acheteursinfo.com/actualites_infogerance.html ). C’ est donc confier les opérations de gestion et de maintenance informatiques - souvent fastidieuses et onéreuses - à des prestataires externes. C’ est une forme de délégation .

C’ est, en fait, une notion à géométrie variable. Car il existe différentes formes d’ infogérance :

« 
- L’infogérance d’infrastructure concerne principalement les activités de gestion du parc informatique (hardware...) et des serveurs qui sont confiés à un prestataire externe.

- L’infogérance applicative (ou l’outsourcing d’applications) consiste à déléguer la gestion des progiciels intégrés au système (ERP, CRM..) mais elle reste propriétaire de ces programmes…

- L’infogérance de fourniture d’applications : l’entreprise n’est pas propriétaire des solutions informatiques qu’elle utilise…

- L’infogérance d’externalisation globale regroupe enfin les systèmes d’infogérance applicative et d’infogérance d’infrastructure. » (http://www.acheteursinfo.com/actualites_infogerance.html ).

Ses avantages sont évidents pour l’ entreprise qui réalise des économies significatives (diminution des coûts d’installation et une optimisation du système informatique de l’entreprise : « d’une manière générale l’infogérence est toujours choisie en connaissance des coûts complets (TCO, Total Cost of Ownership, en français coût total de propriété), comprenant le prix du matériel informatique, des réseaux, du maintien des compétences des équipes informatiques et éventuellement du coût engendré par l’arrêt du service et/ou sa mise à jour » (http://www.commentcamarche.net/entreprise/infogerance.php3 ) qui se concentre sur son activité, tout en profitant d’un parc et de solutions mis à jour en permanence confié à une société possédant les compétences adéquates et capable de le maintenir 7 jours sur 7 24/24H (selon la convention de service), avec la possibilité d’ adapter ses besoins…

En revanche, l’ infogérance entraîne une perte partielle du contrôle de son système informatique avec le risque d’accroître son niveau de dépendance à l’outsourcing d’ éprouver des difficultés pour évaluer les modifications ultérieures de son système informatique.

Il faut donc beaucoup de sagesse pour prévenir toutes formes d’ intrusion, de détournement, d’ esclavage technique.

Mouboyo Ulrich De Dieu