Accueil : Femmes, Internet et développement durable :

9 février 2004 | Imprimer cette page

Les ONG

par Moira FRATTA

Association for Progressive Communication (APC)

Cette association soutient plusieurs programmes en faveur du développement féminin, il y a par exemple un Programme d’Appui aux Réseaux de Femmes, ou Women’s Networking Support, et un projet nommé GEM (Gender evaluation methodology for Internet and ICTs).
Le Programme d’appui aux réseaux de femmes cherche à fournir un soutien à la présence des femmes en ligne. De même il essaye d’éliminer les inégalités auxquelles les femmes, qui s’intéressent aux TIC, doivent faire face. La mission de ce programme est de promouvoir l’égalité des femmes dans la conception, l’implémentation et l’utilisation des nouvelles technologies, avec une attention spéciale aux inégalités fondées sur l’origine sociale ou ethnique. Les instruments de cette promotion sont la recherche, l’entraînement et les activités de soutien à l’accès et à l’utilisation des TIC, et surtout la construction des réseaux pour les femmes. Ses objectifs sont d’incorporer la dimension féminine dans les organismes décisionnels qui s’occupent des TIC, d’implémenter les recherches sur les femmes et les TIC, et d’avoir un meilleur accès aux ressources sur les femmes et les TIC. www.apcwomen.org

GEM, par contre, est un guide à l’intégration de l’analyse de genre dans l’évaluation des programmes qui utilisent les TIC pour le changement social. Son but est d’établir si les TIC améliorent vraiment la vie des femmes et contribuent au changement social.

Cybersolidaires

Cybersolidaires est un site très intéressant riche en « informations régulièrement mises à jour sur les filles et les femmes des Amériques et du monde, en particulier sur les violences faites aux femmes, la montée de la droite, les femmes afghanes, la prostitution et le travail du sexe, l’économie ainsi que sur les luttes pour la démocratie et la paix, pour une mondialisation solidaire et pour que les femmes prennent leur place dans la société de l’information et de la communication.
Le site propose également une sélection de ressources de la toile des femmes, des répertoires, de la documentation, des conseils technos, un atelier sur la diffusion dans Internet et des chroniques sur les luttes et les résistances des femmes de même que sur les arts, la littérature et la poésie. »
Un des projets pilotés par cette association est Femmes de la francophonie, qui veut créer un espace de partage d’informations, d’échange et de réseautage entre les femmes du monde ayant le français en commun.

Enda

« Environnement et Développement du Tiers Monde » (Enda-tm) est une organisation fondée en 1972 comme programme conjoint du Programme des Nations Unies pour l’Environnement, de l’Institut Africain de Développement Economique et de Planification et de l’Organisation Suédoise pour le Développement International.
Regentic, le réseau genre et TIC, est un projet réalisé pour vérifier le développement des TIC au Sénégal en relation à l’égalité de genre. Ses objectifs sont :
- Promouvoir les capacités et l’expertise en genre et TIC des organisations de femmes et de la société civile et faciliter leur action concertée

- Assurer un plaidoyer pour la prise en compte des relations de genre et des préoccupations de la société civile dans la formulation et mise en œuvre des politiques de TIC.

- Participer à la consultation et au conseil des organes de régulation, d’information, de communication.

European Women’s Lobby

Le plus grand réseau de coordination d’ONG nationales et européennes qui s’occupe des femmes et de leurs droits. Il est le lien entre les pouvoirs décisionnels et les plus de 3000 associations qui en font partie.

Human Rights Watch

La section Women Rights de HRW a conduit plusieurs recherches sur les droits de la femme et sur les problèmes liés à la discrimination. Crée en 1990, cette division s’est concentrée sur la défense des droits de la femme à travers la pression à niveau local, national et international pour obliger les gouvernements à respecter les droits de la femme.

Institut Panos

« Reproductive health and gender, making the media work for women » est le programme de l’Institut Panos dévoué à la représentation des femmes dans les medias, représentation qui est souvent insuffisante et faible. Le rôle des femmes journalistes est, à ce propos, un rôle primaire : c’est surtout à elles de diffuser les thèmes de genre dans la presse, et donc l’Institut veut favoriser le développement professionnel des femmes journalistes.

Internet Society

ISOC s’occupe surtout de l’évolution d’Internet comme moyen de communication libre et accessible à tous, et de ce point de vue le genre est considérée une variable critique.
www.isoc.org/internet/issues/women/

IRIN News

« Aujourd’hui, en Afrique subsaharienne et en Asie centrale, les Réseaux d’Information Régionaux Intégrés (IRIN), rattaché au bureau de l’ONU pour la Coordination des affaires humanitaires (OCHA) répondent aux besoins d’informations précises sur les événements survenant sur le terrain. IRIN, créé au lendemain de la crise de 1994 dans la région des Grands Lacs de l’Afrique centrale a été parmi les premiers à utiliser le courrier électronique et l’Internet pour distribuer et recevoir, de façon peu coûteuse et efficace, des informations en direction ou à partir d’endroits parmi les plus reculés et sous-développés du continent africain. IRIN s’attache à diffuser des informations utiles, stratégiques et objectives afin de renforcer la capacité de la communauté humanitaire à comprendre, réagir et éviter les situations d’urgence. Par ailleurs, IRIN soutient les efforts consentis en vue du règlement des conflits et de la réconciliation en faisant contre-poids à la propagande et à la distribution d’informations erronées. »
http://www.irinnews.org/Frenchfp.asp?SelectTheme=Egalité_entre_les_sexes

Isis International Manila

Le nom de cette organisation vient de celui d’Isis, la déesse de l’ancien Egypte symbole de sagesse, créativité et connaissance. Il s’agit d’une ONG féministe votée à satisfaire le besoin d’information et de communication des femmes, à créer des canaux de communication, à construire des réseaux.

Les Pénélopes

Les Pénélopes est un réseau de femmes journalistes, qui cherchent d’introduire une perspective de genre dans les médias. Elles « ont pour but de promouvoir, d’éditer et de diffuser des informations, utilisant tous types de médias, du point de vue des femmes et de favoriser toutes activités assurant l’échange, le traitement, la mise à jour, la centralisation et la diffusion de ces informations en faveur de toutes les femmes du monde. »

Saratoga Foundation for Women Worldwide

Cette Fondation promeut les droits de l’homme, la justice économique, la réforme de l’éducation et la protection de l’environnement avec une attention spéciale aux femmes de toutes les âges et origines ethniques. A ce propos, la Fondation conduit des recherches, diffuse l’information sur ces sujets, construit des partenariats avec d’autres organisations, experts et scientifiques intéressés à l’avancement féminin.
Entre autres, la Fondation Saratoga gère les programmes « Women and Girls’ Gender and Multi-Cultural Equity Education Program » et « Women’s Health Care and Reproductive Rights Program ».

Soroptimist International

Aux Etats-Unis, Soroptimist et l’Armée du Salut ont mis sur pied un programme de formation en informatique destiné aux femmes et aux jeunes de la communauté hispanique.
Un autre programme très intéressant est Five-O, créé en 1980, qui fournit entraînement et emploi aux femmes des pays en développement et des pays en transition. Les projets les plus récents comprennent des leçons d’informatique à femmes handicapées en Brésil et du crédit pour petites entreprises en Afrique du Sud.

WECF

WECF a été crée pour stimuler la coopération entre les femmes dans les ONG d’Europe de l’Ouest et de l’Est et les nouveau états indépendants (CSI), sur les questions de l’environnement, de la santé et du développement durable. WECF développe des projets et des activités de prise de décision politique avec des partenaires au niveau local, national et international.
Un des groupes de travail de WECF est le "Gender Mainstreaming in Sustainable Development", qui cherche de diffuser l’information sur les bonnes pratiques et les expérience féminines dans les politiques pour l’environnement.
On peut trouver beaucoup d’informations utiles à ce propos en suivant ce lien : www.antenna.nl/mailman/listinfo/gender

WEDO

WEDO est un réseau international qui cherche à augmenter le pouvoir des femmes dans le monde entier en tant qu’acteurs politiques de la gouvernance et dans les institutions politiques, à travers leur participation aux débats et processus décisionnels, à tous les niveaux, et à viser la justice économique et sociale, une planète paisible et saine et le respect des droits de l’homme pour tous. Les axes des programmes de WEDO sont : genre et gouvernance, développement durable et justice économique.

Women in Development Network (WIDNET)

Il s’agit d’un réseau de femmes et développement, complet de plusieurs bases de données, très utiles pour la recherche.

Women in Global Science and Technology (WIGSAT)

WIGSAT est une ONG internationale qui a le but de promouvoir les contributions des femmes à la science et à la technologie et d’aider les ONG, les gouvernements et les femmes mêmes à comprendre la dimension du genre dans la science et la technologie.

Women’s Net

Women’s Net travaille pour supporter l’accès des femmes de l’Afrique du sud aux TIC. Ce réseau fournit des ressources et des informations sur ce sujet, avec une attention spéciale à l’Afrique et aux pays en développement.
http://womensnet.org.za/ict/ict.shtml