Accueil : Le développement durable : Histoire et Culture Africaine :

16 mars 2003 | Imprimer cette page

Découvrir l’Afrique à travers les récits et les images de ceux qui l’ont explorée.

par Laurent Ighilameur

Gallica, la bibliothèque numérique de la bibliothèque nationale de France propose un site exceptionnel qui a pour thème : voyages en Afrique.

C’est une véritable découverte de l’Afrique par le biais de ceux qui l’ont explorée. De leurs périples, ils ont ramené des monceaux de récits et d’illustrations pour partager les trésors découverts.

Voyages en Afrique : un impressionnant travail de recherche autour de l’Afrique. La Bibliothèque Nationale de France a fait le parti pris de présenter l’Afrique à partir de documents écrits par ceux qui l’ont explorée. Cette approche, qui peut paraître de prime abord assez "coloniale", a néanmoins le mérite de couvrir l’ensemble du continent africain, y compris les îles de l’Océan indien (Madagascar, la Réunion, l’Île Maurice).

Ainsi, le fil conducteur de ce dossier est l’histoire de la découverte de l’Afrique depuis les premières connaissances laissées par les Arabes ou les Européens naviguant le long des côtes jusqu’aux explorations de l’intérieur du continent, le partage de l’Afrique entre les puissances européennes et les différentes étapes de la colonisation jusqu’en 1914.

La BNF indique que si la période de la décolonisation n’est pas traitée ce n’est que pour des raisons juridique de droits d’auteurs : "Centré sur les XVIII-XIXe siècles, le corpus n’aborde pas la période de la décolonisation, pour des raisons d’ordre juridique liées aux droits d’auteurs, mais se situe bien dans une perspective historiographique globale".

La tradition culturelle et l’histoire d’Afrique est généralement transmise de manière orale par les anciens en Afrique.

"En Afrique, quand un vieillard meurt,
c’est une bibliothèque qui brûle" ...
Amadou Hampâté Bâ
Historien, philosophe, écrivain, conteur, poète, Amadou Hampâté Bâ n’a cessé, tout au long de sa vie, de recueillir, transmettre, défendre et illustrer la richesse des civilisations et des cultures orales africaines.

Certes une bibliothèque numérique ne remplacera jamais ce rôle traditionnel et tellement "humain". Cependant, les traditions et la culture représentent un, sinon le pilier, de toute construction durable pour l’avenir de l’Afrique. Aussi, Internet et les bibliothèques numériques doivent-ils être aujourd’hui une extension à cette tradition de la transmission orale en Afrique.