Accueil : Qui sommes-nous ? : On parle de nous dans la presse... :

12 juillet 2002 | Imprimer cette page

Connexions

image 167 x 45


Voici la révolution afro-techno !


Téléphone mobile, Internet, satellite...

Les nouvelles technologies sur le continent, ce n’est plus du virtuel ! Aux Africains maintenant de les maîtriser et d’en faire des outils de développement.

"Les TIC (Technologies de l’information et de la communication) constituent une solution aux problèmes de développement des pays pauvres." L’opinion de Denis Rakotonoera, président de l’Association e-developpement ou Aedev (www.aedev.org) est partagée par de nombreux spécialistes du continent. Selon ce passionné de nouvelles technologies, le réseau mondial présente de nombreuses possibilités (communication, éducation, commerce, démocratisation...) et il serait "criminel d’en priver l’Afrique".


Pour l’Afrique, les nouvelles technologies représentent une "nécessité, approuve John Sarpong. C’est notre meilleur espoir pour enfin réaliser l’intégration économique du continent noir", estime ce diplômé de l’université de Yale, aux États-Unis. Né au Ghana, il a créé, en août 1999, Africast (www.africast.com), un site en anglais. Parmi les services qui y sont offerts gracieusement, il y a le chat (discussion en ligne) dans la langue de son choix, grâce au clavier virtuel (afrikaans, arabe, xhosa, yoruba...).

Par Karina Pérez
12 juillet 2002
Lire l’article sur le site d’Afrique Magazine