Accueil : TIC et développement  :

15 juillet 2010 | Imprimer cette page

Les Technologies de l’information et de la communication améliorent la qualité de l’éducation au Venezuela

par Marine Bourrier

Caracas, 17 Juin. ABN.- L’Etat vénézuélien, qui s’est engagé à garantir la qualité de l’éducation dans tout le pays développe un ensemble d’actions visant le renforcement de la capacité d’apprentissage chez les étudiants, grâce à l’utilisation de nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (TIC).

Les TIC sont des outils pédagogiques qui contribuent à l’amélioration de la capacité d’enseignement et d’apprentissage et de ce fait, participent à un meilleur investissement et à un meilleur épanouissement des élèves pendant leur processus de formation. La qualité dans le système éducatif du pays contribue de manière directe à la réalisation des objectifs du millénaire dans ce domaine.

Sur ce point le Venezuela a peu à peu fait des progrès, en accord avec
le dernier classement établi par l’Organisation des Nations Unies (ONU) à ce sujet.

Selon les indicateurs avec lesquels les organisations chargées de faire cette évaluation travaillent, des facteurs tels que l’universalisation de l’éducation primaire, l’égalité des sexes dans le système éducatif et la qualité de l’éducation, entre autres, permettent de faire une telle évaluation. Au Venezuela, depuis 2009 on instaure un nouveau programme d’apprentissage qui a un impact significatif sur le facteur « qualité de l’éducation » : le Projet Canaima.

C’est un programme grâce auquel les enfants des premières années de primaire disposent d’un ordinateur avec des contenus éducatifs pour développer diverses activités et thématiques en rapport avec le programme curriculaire.

Cette ressource permet au maître de renforcer les qualités de ses élèves en utilisant les technologies de l’information et de la communication comme un outil de travail de plus, valable pour l’apprentissage.

Ce nouveau projet a pour intention de favoriser l’éducation des enfants vénézuéliens et de promouvoir leurs capacités pendant le processus de formation. Ces matériels sont équipés d’un logiciel 100% développé au Venezuela et les contenus s’élaborent sous le modèle et la conception de l’éducation libératrice. Dans un premier temps, 350 mille ordinateurs portables ont été achetés grâce à un accord avec le Portugal et distribués dans 7 553 écoles nationales. Le 10 juin dernier, le président de la République, a informé que plus de 500 000 ordinateurs Canaima seront remis en septembre prochain à des enfants suivant des cours de deuxième année d’école primaire.

Le but pour cette année est d’atteindre environ 1 million de ces ordinateurs sur tout le territoire national.

Conformément à un classement de l’Organisation des Nations Unies (ONU), le Venezuela se situe parmi les pays qui disposent de plus grandes chances de réaliser les objectifs du millénaire en matière d’éducation sur un court terme. Les objectifs du millénaire sont un accord des Etats qui visent la satisfaction d’une série de besoins de type social. Ces accords ont été acceptés par 189 pays au « Sommet du Millénaire », qui s’est tenu à New York en 2000. A cette occasion ces nations se sont engagées à développer des politiques pour réussir une meilleure équité et une meilleure inclusion sociale dans le monde, 1990 a été établi comme point de départ.

Avec les politiques sociales promues et développées par le Gouvernement National et après la mise en place des missions, le Venezuela a déjà atteint six de ces objectifs.

Traduit de l’article http://www.abn.info.ve/noticia.php?articulo=239750&lee=6, 17 juin 2010, par Marine Bourrier (Aedev)