Accueil : A la Une (ne plus utiliser cette rubrique) / choisir MOT CLE - actualit ? dans chaque article :

4 décembre 2005 | Imprimer cette page

La Réunion invente la climatisation solaire

par N. Wihlm

Comment utiliser l’énergie solaire pour produire de la fraîcheur ? La société Techni-Froid, spécialiste de la climatisation, s’est penchée sur la question et a déposé un brevet pour un système de climatisation innovant, utilisant comme source d’énergie le soleil. Une invention made in Réunion qui pourrait bien, en cas de succès, s’exporter à l’échelle mondiale.

Deux années de recherches et près de 200 000 euros d’investissements ont été nécessaires pour que le premier système de climatisation fonctionnant en priorité à partir de l’énergie solaire devienne
opérationnel. Si on ne peut pas parler de révolution, - des projets similaires ayant été menés en Europe - l’idée réserve son lot d’innovations sur bien des points. Le procédé "Sun Power System" n’est pas très éloigné de celui du groupe de production d’eau glacée à
compression électrique qui équipe déjà de très nombreux climatiseurs. Mais au lieu de consommer de l’électricité, la technique consiste ici à utiliser des capteurs solaires pour chauffer de l’eau qui sert de source d’énergie. Cette eau chauffée alimente le système à absortion, chargé de la transformer en eau froide. C’est précisemment cette machine responsable de toute la gestion de l’eau, qui a été breveté sous le nom de "Sun Power System". Le froid produit est ensuite distribué comme pour la climatisation classique. Simple et efficace.

La climatisation solaire s’adresse à tous ceux qui consomment beaucoup d’électricité, les industriels principalement. "Pour une surface de 300 mètres carrés, nous consommons actuellement 2,5 KW en moyenne par jour", explique Gérard Llumens, président de Techni-Froid. Sur le toit, se trouvent les capteurs solaires plans. Ce sont 40 panneaux disposés sur une surface de 100 m2. Il faut savoir qu’un système classique consomme jusqu’à 15 KW par jour, pour une surface identique. "Quatre à cinq heures d’ensoleillement suffisent à répondre aux besoins journaliers de climatisation, pour une journée de bureau (de 9 à 18 heures)", poursuit le responsable du projet. Un système de secours permet de prendre le relais pour travailler la nuit. Gérard Llumens estime à un peu plus de 48 000 euros le prix de l’équipement pour une entreprise, subventions comprises. "Le coût relativement peu
élevé du système s’explique dans le fait que nous utilisons des capteurs solaires plans, plutôt que les capteurs sous vide, plus chers, et moins adaptés aux conditions climatiques de l’île (vents, cyclones...)".
Le système de climatisation est silencieux et non polluant. "Les sources de bruit les plus importantes (moteur et compresseur) sont supprimées, explique Gérard Llurens, et l’absence de pièces mécaniques en mouvement conduit en conséquence à une durée de
vie nettement plus longue que les groupes de réfrigération classiques".

La société envisage la fabrication en série du système de climatisation solaire et son essor sur le plan. Mais l’aventure pourrait s’accélérer rapidement au-delà de la Réunion. "Il faut d’abord convaincre les entreprises locales, mais nous avons de gros espoirs européens et mondiaux", précise Gérard Llumens.

Source : www.clicanoo.com