Accueil : Femmes, Internet et développement durable : Femmes et développement durable :

24 avril 2005 | Imprimer cette page

Burkina Faso : recycler le plastique pour protéger l’environnement et enrichir les femmes

par N. Wihlm

Donner une deuxième vie au plastique usagé : les associations Pengdwendé et AIRTAE (Association pour l’innovation et la recherche technologique appropriée en environnement) espèrent bientôt mettre en place des unités de production.

Deux associations burkinabès, Pengdwendé et l’Association pour l’innovation et la recherche technologique appropriée en environnement, ont décidé de mener la guerre aux déchets plastiques. Elles ont mis en place un système de recyclage qui permettra aux femmes de transformer ces polluants pour en faire des objets utilitaires.

L’objectif est écologique, puisqu’il s’agit de débarrasser le Burkina Faso des déchets plastiques qui traînent et représentent une menace pour l’environnement. Mais l’initiative a aussi une dimension socio-économique, car l’AIRTAE offre une formation aux femmes pour qu’elles puissent recycler la matière polluante afin d’en faire des objets longue durée.
Les futurs produits à vendre seront des animaux tricotés, des sacs, des tables basses, des pots de fleurs... ou encore des bordures de jardin, des carreaux ou des pavés.

« Nous avons misé sur les femmes car elles sont les premières touchées par la pauvreté », estime Georgette Koala. Les femmes en première ligne, mais pas seulement : des sourds-muets seront éduqués à l’art du plastique.

Le groupe, qui fonctionne artisanalement, a pour ambition de s’étoffer au niveau matériel et de mettre en place, d’ici 2008 des usines de transformation du plastique.

Plus de détails dans l’article de Habibou Bangré :
http://afrik.com/article8273.html