Accueil : A la Une (ne plus utiliser cette rubrique) / choisir MOT CLE - actualit ? dans chaque article :

9 avril 2005 | Imprimer cette page

18 pays africains revoient les stratégies de communication pour l’efficacité de la lutte contre le Vih/Sida dans le continent noir

Le palais des congrès de Cotonou a abrité pendant 4 jours l’atelier régional sur les stratégies de communication trans - frantalière sur le Vih/Sida. Organisées par le programme régional de l’Usaid, les assises sont placées sous la houlette de la dirctrice adjointe de cabinet du ministre de la santé publique, Mme Adissath Baba-Moussa Yacoubou.

Parler le même langage pour sensibiliser de telle sorte que ce qui est dit au Bénin soit aussi dit dans les autres pays africains afin que la lutte contre le Vih /Sida soit efficace. Voilà en substance ce qu’on peut retenir de ces assises qui ont connu la présence de 18 pays africains dont 15 de la cedeao et 3 de l’Afrique centrale. Dans ses propos introductifs, le représentant de l’Usaid au Bénin, Modukpè Brodowck a laissé entendre que de messages divergents ne peuvent jamais contribuer efficacement à la réalisation de leurs objectifs. En appréciant donc à sa juste valeur cette rencontre d’échanges ce dernier a martelé que l’harmonisation des stratégies de communication apparaît comme une nécessité absolue dans la perspective d’un impact maximal du projet Aware Hiv/Aids du programme régional de l’Usaid. Pour sa part, en exhortant les participants à une identification objective des interventions, la directrice adjointe de cabinet du ministère de la santé, Mme Adissath Baba-Moussa Yacoubou a rappelé à ces derniers, le schéma de contraction de cette pandémie. Elle a signifié que les migrations de courte ou de longue durée augmentent de façon significative la survenue de comportements à risque avec en tête les relations sexuelles occasionnelles multiples presque toujours non protégées. Les statistiques des personnes infectées dans le continent noir sont venues exemplifier les propos. C’est justement ce qui a servi de boussole aux participants qui ont fait un concensus sur les techniques de communication, les thèmes clés et les messages les plus appropriés pour la communication dirigée vers les populations en mouvement à travers la région et, créé un cadre de collaboration et d’échanges entre les différents partenaires en vue de partager les meilleures pratiques et d’initier des actions communes visant cette cible.