Chercheurs permanents et associés de l'IGRAC

 

L’IGRAC est composé d’un réseau pluridisciplinaire de chercheurs.

 

Joseph GAMANDZORI

Docteur en Histoire, Joseph GAMANDZORI est Coordonnateur de l’IGRAC. Il enseigne l’Histoire économique et les Relations internationales à l’Université Marien Ngouabi de Brazzaville. Il travaille actuellement sur les initiatives de la Société civile africaine en vue du développement. Au sein de l’IGRAC, il est de plus en plus orienté dans la thématique de la modernité et les défis de société moderne, avec des questions comme : la mondialisation, l'urbanisation, la vulgarisation des NTIC, les migrations et l'enseignement supérieur. Joachim GOMA THETHET Docteur en Histoire, Joachim GOMA THETHET est Secrétaire Général de l’IGRAC. Il enseigne au Département d’Histoire de la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines, l’Histoire contemporaine de l’Afrique. Il travaille actuellement sur les questions de la diapora, du panafricanisme, de l’intégration africaine. Au sein de l’IGRAC, son principal champ de recherche est celui des Droits humains et gouvernance démocratique : droits de l'homme, démocratie et bonne gouvernance, médias et gouvernance politique, justice sociale… Jean Pierre MISSIE Docteur en Sociologie, Jean Pierre MISSIE est Enseignant au Département de Sociologie de l’Université Marien Ngouabi. Il est également l’Agent Comptable de l’IGRAC. Depuis quelques temps, il étudie les faits religieux en Afrique centrale, notamment l’impact socio- politique des églises de Réveil nés dans les deux Congo dans la mouvance du mouvement néo- pentecôtiste américain. Les questions de Pouvoir d'État, Identité et violence politique sont au cœur de ses analyses avec la mise en perspective des aspects portant sur la construction des identités, les violences ethniques et politiques, la gestion de la diversité, l'autorité et le sacré, la redéfinition du rôle de l'État, les résistances nationalistes, les messianismes et prophétismes.

 

Etanislas NGODI

Doctorant en Histoire et Civilisations africaines, Etanislas NGODI s’intéresse particulièrement aux questions stratégiques des Relations internationales. Il s’agit notamment des enjeux du Golfe de Guinée, des conflits armés en Afrique et des rivalités des puissances en Afrique Centrale. Au sein de l’IGRAC, il s’intéresse aux questions de l’Environnement, de la paix, de la gestion, prévention et résolution des conflits et des mouvements sociaux et dynamiques actuelles.

 

Marcel NGUIMBI

Enseignant- chercheur, Marcel NGUIMBI enseigne la Logique, l’Histoire des sciences et la Philosophie des sciences au Département de Philosophie de la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines de l’Université Marien Ngouabi. Depuis quelques années, il effectue des travaux sur « Karl-Raimund Popper et le symbolisme logique ». Cette thématique requiert une re-fondation méthodologique dont la conséquence nécessaire est de résoudre le « paradoxe » y inhérent que d’ « élargir le schéma poppérien » de la croissance de la connaissance scientifique. Les questions identitaires ne lui échappent pas.

 

Patrice MOUNDZA

Docteur en Géographie, Patrice MOUNDZA est Chef de Département des Sciences Humaines à l’Ecole Normale Supérieure de l’Université Marien Ngouabi. Il consacre l’essentiel de ses recherches sur les questions liées à l’urbanisation, les activités économiques, le développement rural et la décentralisation.

 

Jean Félix YEKOKA

Doctorant en Histoire et Civilisations africaines, Jean Félix YEKOKA s’intéresse particulièrement nouvelles formes du champ religieux en milieu urbain congolais : Assemblées de réveil et le clientélisme religieux pluralisme religieux et crise urbaine et de la guérison divine. Dans les thématiques de l’IGRAC, il travaille sur les questions de culture, tradition et modernité. Il traite des aspects comme la gestion et l’appropriation foncière, les arts populaires, la diversité culturelle et les savoirs endogènes. André MBOU Praticien de la Santé au centre Hospitalier Universitaire (CHU) de Brazzaville, André MBOU est aussi Enseignant- Chercheur à l’ENAM, Université Marien Ngouabi où il enseigne le management de la santé. De plus, il est consultant à l’OMS et au PNUD dans le domaine de la santé publique. Ses travaux dans la perspective des thématiques de l’IGRAC s’inscrivent dans les stratégies d’accès aux services sociaux de base, le VIH/SIDA et sciences sociales, les politiques de santé au Congo.

 

Marcel IPARI

Docteur en Histoire, Marcel IPARI est Enseignant- Chercheur au Département d’Histoire de l’Université Marien Ngouabi. L’Histoire précoloniale du Congo et précisément ses rapports entre les différents peuples de la vallée du Niari est son principal champ de recherche. Il s’intéresse particulièrement aux questions de civilisation matérielles et mouvements migratoires des populations Yaka de la Lékoumou.

 

Laurent GANKAMA

Doctorant en Philosophie, Laurent Gankama est chargé de cours à l’ENS, Université Marien Ngouabi. Il travaille depuis quelques années sur la rationnalité communicationnelle , abordant des aspects liés à l’intercroisement de statut de la femme, les causes et manifestations de la corruption ainsi que les instruments de lutte contre le népotisme. Les questions de logique, de théories de langage et des droits de l’homme constituent son champ de bataille. Le chemin de la recherche étant long et nécessitant l’apport des uns et des autres, l’IGRAC poursuit un travail de coptation de ses membres permanents aussi bien auprès des collègues enseignants de l’Université Marien Ngouabi, que des étudiants, notamment des doctorants, afin de préparer une nouvelle génération de chercheurs congolais tournés vers les questions du continent dans une perspective panafricaine.

 

 

Ce site a été réalisé par l'AEDEV - www.aedev.org